Utilisation de la spectrométrie de masse pour améliorer la quantification de la thyroglobuline [Communiqué]

Contexte

Le cancer de la thyroïde est la malignité la plus fréquente du système endocrinien. L’American Cancer Society estime qu’environ 62 450 nouveaux cas de cancer de la thyroïde seront diagnostiqués en 2015 aux États-Unis. Les cancers dérivés des cellules épithéliales folliculaires thyroïdiennes sont divisés en 3 catégories: les cancers papillaires, folliculaires et anaplasiques. Les cancers papillaires et folliculaires sont considérés comme des cancers différenciés et les approches thérapeutiques sont similaires. La chirurgie est le principal mode de traitement des patients atteints d’un cancer différencié de la thyroïde suivie, dans certains cas, d’ablation radioactive à l’iode pour détruire tout tissu thyroïdien sain restant, ainsi que les zones microscopiques du cancer de la thyroïde qui n’ont pas été enlevées pendant la chirurgie. Les concentrations sériques de thyroglobuline sont utilisées pour surveiller les patients atteints d’un cancer de la thyroïde différencié pour une maladie persistante ou récidivante après le traitement initial.