Des centaines de pharmacies pour tester le dépistage du diabète

Les pharmacies à travers le pays testeront les clients pour le diabète de type 2 à partir de novembre dans le cadre d’un essai financé par le gouvernement.

Dans l’essai, 363 pharmacies vont tester trois modèles de dépistage chez les personnes asymptomatiques.

Le procès, annoncé mardi par le ministre de la Santé Sussan Ley, inclura des tests sur le lieu de soins et un questionnaire validé (AUDSRISK) pour évaluer le risque.

Il s’agit du premier taxi du programme d’essai en pharmacie de 50 millions de dollars financé dans le cadre de la sixième entente de pharmacie communautaire.

La Guilde des pharmaciens dirigera le projet en partenariat avec l’Université de Sydney et l’Université Deakin.

Selon le président national de la Guilde, George Tambassis, les pharmacies communautaires sont «idéalement placées pour identifier les personnes à haut risque de diabète de type 2 et les dépister en utilisant des techniques reconnues de dépistage et d’évaluation des risques».

La Guilde indique que 600 pharmacies choisies au hasard seront invitées à postuler pour l’essai, à partir de laquelle le 363 sera sélectionné au hasard.

Mme Ley affirme que le programme «présente une opportunité de transformation pour la profession de pharmacien, lui permettant de continuer à renforcer son rôle de dispensateur actuel en essayant de nouvelles approches pour fournir des services de soins primaires» caverta.